The MagkaSama Project
Home > Updates > News / Stories > Evan Atar Adaha, chirurgien au Soudan du Sud, lauréat du prix Nansen 2018

Evan Atar Adaha, chirurgien au Soudan du Sud, lauréat du prix Nansen 2018


MagkaSama Team - October 1, 2018
Share on Facebook Share on Twitter

© HCR/Will Swanson


Nous célébrons régulièrement l’engagement d’hommes et de femmes, médecins d’exception, qui mettent leurs compétences au service des populations les plus démunies. Certains travaillent dans des conditions particulièrement difficiles et ils sauvent quotidiennement des vies au risque de la leur.

C’est le cas du Dr Tom Catena à l’Hôpital Mother of Mercy au Soudan (voir notre page qui lui est consacrée) et du Dr Denis Mukwege à l’Hôpital de Panzi au Congo (lire les news à son sujet). Le médecin humanitaire urgentiste Raphaël Pitti est engagé en Syrie (en savoir plus ici en français et en anglais ). Autre médecin d’exception, le Pr Alain Deloche, chirurgien cardiaque français, co-fondateur de « Médecins du monde » et fondateur de l’association « La Chaîne de l’espoir » dont nous relayons très souvent les activités (à découvrir sur cette page).

Aujourd’hui c’est du côté du Soudan du Sud que nous allons avec le Dr Evan Atar Adaha, chirurgien et directeur médical à l’hôpital de Bunj dans le comté de Maban. La semaine dernière l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a annoncé que le médecin était lauréat 2018 de la distinction Nansen pour les réfugiés :

Avec cette distinction, le HCR souhaite marquer la reconnaissance de l’engagement exceptionnel et des efforts inlassables du Dr Atar pour avoir offert ses services à une population de plus de 200 000 personnes, dont environ 144 000 réfugiés originaires de l’État du Nil Bleu au Soudan. On peut lire plus de détails sur le site du HCR :

En 2011, l’intensification des violences a contraint le Dr Atar à déménager son précédent hôpital dans l’État soudanais du Nil Bleu. Il a fui avec son équipe et autant de matériel qu’il pouvait transporter dans un périple qui leur a pris un mois.

À son arrivée à Bunj, il a monté son premier bloc opératoire dans un dispensaire abandonné où ses premières opérations ont été réalisées sur des tables empilées les unes sur les autres. Depuis son établissement dans cette petite ville, le Dr Atar travaille sans relâche pour mobiliser des financements et former des jeunes aux soins infirmiers et obstétricaux.

Le Soudan du Sud abrite près de 300 000 réfugiés dont 92 % de Soudanais originaires des régions soudanaises du Sud-Kordofan et du Nil Bleu, à proximité de la frontière avec le Soudan du Sud.

Avec des moyens extrêmement limités, le Dr Atar vient en aide aux populations et sauve des vies. Il déclare : ‘Nous traitons tout le monde ici, sans nous soucier de qui ils sont — les réfugiés, les déplacés internes, les membres des communautés hôtes. Ce qui me rend heureux, c’est de me rendre compte que mon travail a épargné de la souffrance ou sauvé la vie de quelqu’un.

Vous pouvez découvrir le travail du Dr Atar dans la vidéo ci-dessous publiée par le HCR :

Annoncée la semaine dernière, la cérémonie de remise de la distinction Nansen 2018 s’est tenue aujourd’hui à Genève, en Suisse.



Share on Facebook Share on Twitter




Copyright ©2003-2018 Max Dana / The MagkaSama Project. All rights reserved. Contact us.